Auteur Sujet: FabFab Festival du 6 au 10 mai. Lien entre demomaker et maker  (Lu 1683 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Bonjour à tous,

Je ne suis un ancien demomaker si on peut dire. J'ai fait deux petites demos entre 1997 et 2000. Je suis assez nostalgique des demos parties et de l'esprit qu'on y trouvait. Depuis je bifurquais dans l'univers maker avec lequel je trouve de nombreux parallèles à celui des demos. En mai, nous organisons le   FabLab Festival à Toulouse qui regroupe tous les fablabs francais et européens. Je pense qu'il serait intéressant de faire un lien entre nos deux communautés, voir de faire une conférence pour présenter les similitudes.  Durant le festival nous aurons des conférences, des présentations de projets, des ateliers de démonstration. On est loin des demos party mais d'un coté je trouve que les makers sont des demomaker qui utilise le numérique pour passer dans le réel. Pourquoi ne pas avoir une demo imprimé en 3D ou des demos sur arduio ou rasberry pi. Je vous laisse faire des proposions. Pour ceux qui sont sur Toulouse n'hésitez pas à venir un lundi soir pour en discuter au FabLab Toulouse (http://www.artilect.fr).

Pour ceux qui ne connaissent pas à les fablab voici un petit lien :
http://edge.org/conversation/neil_gershenfeld-digital-reality

a+
Nicolas

j'aimerais bien visiter Toulouse à l'occasion, en pleins chômage mais pas question de travailler sur un dragon polygone manuel, les démos c'est fini, juste sortir un graphe cochon à la limite rien de plus, la vitesse de création et sont pouvoir causalitique n'est plus en cohésion avec n'y les idées n'y la technologie, comment exprimer la musique avec des pierres pour tout ce qui s’élève plus haut que sont besoin, rien faire est devenu la seul intelligence, celle de s'en remettre aux autres ou semé de la merde en vaine, n'apprécier que l’influence généré par sont œuvre, plus c'est contagieux plus c'est bandant, à raisonner par les organes tout deviens trop logique pour ne pas être paradoxe insensé, conclu dans le mépris par le rire abstractif des futures esprit, toujours plus égoïste ils font la course à la mort, c'est simple ne parler que de banalité  aucun fanatisme   laissé les jeunes fou croire en la sélection,

Demomaker selon mon expérience  personnalités qui se réalise à travers le médium, peut importe la technologie, une solution pour enfin libéré une éveil, se rendre compte de, tout le monde marche mais certain utilise une planche à roulette, voyer il y a d'autres possibilités !

le old  school de la demoscene est une conséquence de sont idéologisme , la mémoire veux le remettre dans l'instant présent pour en capté l'espoir, nos demoparty sont fané il ne s'y trouve plus l'essence expérimental, le jardin est déjà bien fleurie,

Réalité , ds vieux qui organise des grosses teuf comme dans leur souvenir, sauf que c'est pleins de jeune qui fond des trucs tellement de malade que les vieux ne les comprennes pas, c'est un signe rassurant , si ce signe est obtenu alors tout ça vos la peine

Pour moi les makers et les démomakers ont des ancêtres communs (crackers, hackers...) 

Les makers sont plus que jamais vivants mais je pense que les démomakers peuvent se retrouver dans l'esprit maker.

On n'est loin des démos party mais les makers ont aussi leur challenge.
http://youtu.be/_r9kRUi8-B4


Tiens je connaissais pas ces Fablab. C'est plutôt cool comme concept ! Je vois que y'en a déjà un à bordeaux et bientôt un deuxième pas loin de chez moi. Si je ressors mon projet de super cartouche gameboy ce sera surement l'endroit pour la faire :)