Auteur Sujet: Demoscene et art  (Lu 14422 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Un dernier conseil : la demoscene c’est avant tout un art;

Veux-tu ne pas jurer !

@kaneel, que veux-tu dire, jeune insolent ?!

Je faisais une blague légère sur le fait que l'AAAART, c'est comme un insulte :)

Il y a tellement de choses à connaitre dans la scene, techniquement, que dire que c'est de l'art c'est un peu comme dire que bon, la technique est à côté et que la beauté intrinsèque (jme la donne) de la demo suffit à la justifier... alors que cette beauté d'une demo est tout juste une excuse pour pousser la technique employée de technique à artisanat, voir "state of the art", ce moment où la technique est tellement maitrisée que le produit se rapproche de l'art, mais ce n'est toujours pas de l'art et bel bien de l'artisanat.

Mais bien sûr, j'avais compris que tu ne parlais pas de l'AAAART mais que tu utilisais une expression légère pour dire qu'en gros, il y a pleins de chose à voir, connaitre et comprendre.

Oui mais pas que. Le cinéma est considéré comme un art, pourquoi pas une demo ? Je trouve que la construction d’une demo a tout d’une construction artistique. Le peintre peint sur une toile, un musicien compose et joue d’un instrument et nous avons nos outils et support. Au final, une demo a besoin de technique tout comme le musicien doit en avoir pour pouvoir nous toucher. Donc non, je parlais bien d’Art ! De l’Art moderne certes, mais de l’Art.

Le cinéma est considéré comme un art, mais tous les films ne sont pas des oeuvres d'art...

Il en va de même pour la démo. Je dirais plutôt que le demomaking est un medium, qui peut voir naître des oeuvres d'art. Au même titre que la littérature, la télé, la musique etc.

Sinon c'est moche ce que tu dis kaneel... Une performance technique ne peut-elle pas être parfois considérée comme artistique ?

Ca n'engage surement que moi ici mais voilà, en ce me concerne, tant que la technique limite l'expression je ne considère pas que cela relève de l'art. Il y a aussi l'intention à considérer bien sûr, cela peut tout changer... mais je vois rarement des démos qui obtiennent cela.

Bien sûr, il y a toujours des exceptions, je pense à Chimera par exemple :)

Et pour la musique, cela dépend énormément de ce que le musicien a à dire, encore une fois, son intention. Il sera difficile de faire une performance artistique en sortant une énième track de wubwubdubstep.

Il y a aussi dans la scene une attitude globale de compétitions, de démonstrations qui empêche réellement l'expression du demomaker. Combien de fois ais-je entendu un scener me dit "si j'avais fait ci ou ça, ça aurait déplu à beaucoup de sceners et ma prod n'aurait pas eu le même retour / visibilité". Pour faire de l'art, je pense qu'il faut savoir ne pas se poser la question du "qu'en-dira-t-on", ne pas se préoccuper de qui aimera ou non (même si un artiste a forcément besoin du regard des autres pour vivre, c'est tout là l'ironie du sort: je m'en fiche du public / bou hou hou personne s'intéresse à moi)

Certains groupes peuvent se permettre, grâce à leur nom déjà bien établis, de sortir un peu de cette limitation provoquée par le désir du "thumb up" sans prendre énormément de risques, c'est souvent eux, d'ailleurs, qui dictent ce que pourrait être la prochaine tendance de la scene.
Il est bien sûr toujours possible de sortir une production qui s'approche de l'art, en y mettant toute son intention, en ne faisant AUCUN compromis pour le public (l'art peut-il être art si il faut faire des compromis ?) et surtout, en se faisant plaisir (ou mal, ça dépend de ce qu'on recherche au moment de la création)..


ps: il y a bien sur des exceptions... mais vous savez bien ce qu'on dit sur les exceptions.

Et bien pour moi c’est ça la scène : je me fous de ce que les autres pensent de mon style, je veux juste raconter une histoire. Et pour la compétition… c’est secondaire pour ma part. Bien sûr ça fait plaisir un podium, mais pour ma part, certainement pas autant qu’une poignée de mains ou qu’un « putain tu l’as fait alors ». Ça n’engage que moi.

Je suis assez d'accord avec Skypers.

C'est marrant la différence de point de vue. De mon ressenti, la plupart des sceners essaient avant tout de se faire plaisir, et c'est plutôt ceux qui cherchent la compète à tout prix qui sont l'exception.

L'intérêt principal du bigscreen étant d'exposer son truc (et certes, si ça plait aux autres tant mieux, le rank ou le thumb up faisant plaisir mais restant secondaire... surtout au bout de quelques prods je trouve).

En tout cas je pense qu'il y a + de gens qui font l'abstraction du thumb/rank que ce que tu crois ^^. Et comme tu dis je vois ça comme un signe positif que les gros groupes "se font plez avant tout aussi". Ils font aussi des prods + pour la gagne, mais si tu regarde des groupes comme Farbrausch, ASD, Fairlight, MFX, Still... on peut pas dire qu'ils fassent du crowdpleaser à chaque fois.

Bref ça doit être une histoire de verre à moitié vide ou à moitié plein :)

l'ârt  ??! 0_0
2 choses, le nominer et l'exterminer,
l'ârt n'est que vergences,
des gladiateurs dans un arène faite les s'entretuer , et celui qui restera à la fin sera un ârtiste, le + fort, + disposé à vivre, l'élu de l'évolution !

toute est dans le mot "mystique" c'est là réponse à tout, l'amours comme sujet na jamais qu'été le procédé de sélection des meilleurs phénotype, de l'illusion ! l'interaction est le mécanisme de conscience, de la représentation, c'est à partir de là que le rationnel existe,
par exemple prend n'importe quoi et tu sera que à un moment celà à été une première estimation à partir d'un ensemble de possibilité, ça correspond à là loi d'interaction entre le monde et le chaos,
pour nous l'ârt n'est que relativité comme le bien et le mal, quoi qu'ont puise le percevoir comme illusion, l'ârt n'est que vanité, n'est que reproduction , paradox de vérité ,rien na crée la vérité, là création c'est elle !

pour moi l'ârt c'est dieu, et dieu c'est autant le savoir que la pensé, c'est autant un mec qui coule un béton sous la pluie, qu'un mec qui deviens cinglé à scruté le chaos à la recherche du future,  toute considération est mise en question par la relativité !

de l'ârt je vous en trouve facilement , regarder les nuages ,
genre tu te trouve une femme, tu l'aime , mais y en à une autre qui passe et elle est + belle , tu fait quoi ? t'accepte la vanité ou tu vas plutôt aller conquérir la nouvel trouvail,
l'ârt c'est le meilleur, tout le reste c'est de la merde qui survivra pas ! qui sera oublier, qui n'est qu'une étap, tout à été de l'ârt à un moment donné dans une relativité donné ...., l'ârt c'est comme la vérité ça n'existe pas !  comme dieu , de la vergence , de la mystification,
l'ârt ne peut être tenu pour aqui,  dis toi qu'un homme n'aura jamais le pouvoir de trouver une possibilité figurative montrant l'image d'un alien dans un espace de 1000*1000*2^24,  ça correspond à (2^24)^(1000*1000) possibilité et si tu veux faire ça en 256 couleur ça reste une quantité géant de possibilité dans laquelle se trouve absolument tout, même la photo de mes couille !

le mec qui invente une musique avec une émotion bandante toute nouvel , c'est un ârtiste jusqu'au jr ou un autre mec fait pareil mais en mieux, là celui d'avant n'est plus un ârtiste c'est juste une merde !
l'ârt c'est la guerre, la guerre qui veux trouvé dieu

ce que je dis c'est que tout est d'ârt et rien n'est de l'ârt !

en ce qui me concerne je vais pas survire long temps si je persiste à faire soi-disant de l'ârt, je vais plutôt me trouvé un travail mètre des boites de conserve en rayon et ça ira beaucoup mieux pour mon cul, l'on est autant un ârtiste que celui qui apprécie notre ârt !

et croyez pas le mec qui fait une petite démo débutant sans prétention  c'est pas un ârtiste, par exemple pour moi c'est juste un trou du cul qui à réussi à foutre un px animé sur sont écran , super! je regarde même pas, par contre pour ça petite sœur peut être que c'est de l'ârt, :)

pure relativité !
, imaginons qui est des créatures aliens qui ont de l'avance en terme d'évolution, ont serais pour eux comme des fourmis qui se prenne la tête à joué sur des bagatelle de quelque octet, de là petite merde

magicien vas pratiqué l'illusion sur des enfants, si l'ont connait déjà le secret ça n'aurais pas d'effet,

Et bien pour moi c’est ça la scène : je me fous de ce que les autres pensent de mon style, je veux juste raconter une histoire.

J'ai jamais, mais jamais dit que l'un est mieux que l'autre. L'un est différent de l'autre, point final.

Je suis assez d'accord avec Skypers.

Gniagnagna.

Bref ça doit être une histoire de verre à moitié vide ou à moitié plein :)

Surement ! Ou pas :)

Au final, je suis complètement d'accord avec ce que vous dites, c'est juste que vous vous bornez à prendre mal le fait que je dise que ce n'est pas de l'aaaAAAART (la plupart du temps). Ai-je, à un seul moment, dit que je trouvais que c'était bien mieux d'être un artiste ? Je ne crois pas. Le plus important c'est de raconter une histoire, je pense.

Mais il y a plusieurs façons de raconter une histoire... tu peux le faire avec une recherche créative mais pas nécessairement artistique. Tu peux faire de l'art qui va intéresser personne et faire une création qui va se rapprocher, de par sa qualité, à l'impression d'art, à l'état d'art, mais la façon dont tu auras travaillé pourrait exclure l'art.

Tu pourrais vouloir faire la meilleur track de dubstep au monde, te dire que ça va tuer, y mettre le pire sub assassin au monde, y coller le beat le plus groovy et garage, y mettre la nappe la plus filtré, ça ne sera pas de l'art. Tu peux mettre de l'émotion dans ta track: pas de l'art pour autant; Et même si tu te disais qu'en fait, tu vas glitcher ta track pour la rendre plus "smart", ça ne sera pas de l'art... parce que l'intention n'est pas présente, et peut-être pour pleins d'autres raisons. N'empêche que tu auras fait une putain de track de killer et tu en seras content alors pourquoi "faire de l'art" ?

L'art finalement, c'est peut-être juste une insulte ? T'es bon qu'à faire de l'aaaaart ?
Perso si quelqu'un entend que dans une de mes tracks j'ai fait un truc assez différent, que j'ai par exemple changé la signature du temps dans un moment d'égarement et que ça "passe comme un lettre à poste"... Ca me fait plaisir, on reconnait mon ""talent"" à faire des choses un peu particulière. Si on me dit "putain ta track elle tue" (ça arrive, relativement plus souvent en dehors de la scene), c'est qu'une acceptation de mon "talent" à combiner plusieurs éléments, talent que j'ai entrainé durant de longues années.. et non pas pour quelque sorte de magie aartttiiiiisttiiiiiIIIiiiiiique :)

Par contre, l'allemand qui a fait une oeuvre sonore via un code qui va récup 1 seconde de plusieurs vidéos YT et qui en même temps va remplir un papier officiel pour l'utilisation de cette seconde et qui se pointe pour déposer son oeuvre avec un CAMION rempli de papier et qui filme le tout... lui il est allé très loin, c'est sûr... Et son truc est inécoutable, forcément (enfin je l'ai pas entendu je crois même pas que le but était que ça soit entendu), on ne parle pas de ce qu'il a codé, on s'en fout, ce qui compte dans ce moment, c'est justement une intention toute différente.

Je m'égare... il est vrai aussi que je parle là d'art content-pour-rien, ce qui diffère un peu de la conception habituelle qu'on a de l'aAAAAAAAAAaaaart.

Bref, je suis pas contre ce que vous dites, juste que je pense que vous voyez la scene d'une façon relativement "verre à moitié plein" lorsque je la vois "à moitié vide".

ps: it's time to fork the thread.

C'est bien beau tout ça, mais y a-t-il une définition à l'art ?
Pour ma part je dirais qu'une oeuvre est artistique, s'il y a une cohérence entre l'intention de l'artiste au moment de la réalisation, et l'émotion ressentie par le spectateur/auditeur/autre au moment où il fait l'expérience de l'oeuvre :

Si je passe devant une toile et qu'elle me met mal à l'aise au point que j'en ai la chair de poule, c'est peut-être de l'art. Si l'intention de l'auteur était effectivement de me mettre mal à l'aise à ce point, alors effectivement c'est de l'art.

Je sens déjà que ma définition est foireuse, exemple : Les sketches d'Anne Roumanoff sont faits pour faire rire, et ça marche sur certains spectateurs (enfin, c'est ce qu'on m'a dit, j'y cros moyen mais bon. admettons). Est-ce de l'art pour autant ?

C'est pas simple cette histoire quand même.

En tout cas vous étonnez pas si le gamin qu'a lancé le thread revient jamais sur le forum... ;D

L'artiste n'est il pas après tout un canal de l'Art universel qu'il essayera d'exprimer maladroitement au travers de son prisme mental et des ses grossières techniques diffusant dès lors une image faussé de l'Art originel mais qui toutefois par le biais de cette déformation teintée des sentiments de son auteur engendre alors une nouvelle forme artistique qui nourrit sa propre conséquence manifesté étant à la fois sa cause et sa source éternellement renouvelé ?