Auteur Sujet: Revision 2013 et GEMA  (Lu 4895 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet


Wullon : rien de nouveau par rapport à l'année dernière. Et je rajouterais qu'on a le même problème dans les demoparties françaises avec la SACEM, même si jusqu'à maintenant on n'a jamais eu de problème, et qu'on n'a jamais intégré ce point dans les règles... On croise les doigts !

Ca a l'air + compliqué que ça, et très spécifique aux parties allemandes du fait que GEMA sont assez hardcore, cf le thread pouet, ya une petite dizaine de pages : http://pouet.net/topic.php?which=9166&page=12

Mais on en est à un point où Fairlight va ptetre pas pouvoir releaser...

Ce qu'il décrit a l'air très différent de la SACEM. Il me semble que la SACEM licence au niveau du morceau de musique : si Hugues Aufray écrit une comptine pour une kermesse, la SACEM ne viendra pas se plaindre. Alors que si je comprends bien, avec GEMA le simple fait de diffuser une musique d'un artiste pose problème dès lors qu'il est membre. La page explique même qu'un artiste membre ne peut plus utiliser de licence Common Creative. C'est dingue.

Moi, il me semble bien que la SACEM fonctionne pareil. Dès que tu diffuses de la musique tu dois fournir la liste des morceaux à la SACEM. Enfin c'est ce qu'un collègue (qui joue dans un big band) m'a dit...

Oui bien sûr, et la SACEM a probablement la même "aucune chance que vous diffusiez un truc dont on ne possède pas les droits, donc prouvez-le", mais ce n'est pas ça le problème. Le problème c'est que alors que la SACEM va regarder les noms des musiques, la GEMA va se contenter des noms des artistes (et coller une amende si ils en connaissent au moins un).

Zavie : non. Je m'étais renseigné il y a quelques années et c'était vraiment moche. En s'inscrivant, toutes ses musiques passées et futures sont couvertes par la SACEM, qu'on le veuille ou non. On n'avait pas le droit de les mettre gratuitement sur Internet, etc. Apparemment, des choses ont changé et ils font une expérimentation en ce moment :
http://www.sacem.fr/cms/home/createurs-editeurs/faq/faq-creative-commons

Mais il y a tellement de contraintes, c'est loin d'être parfait. Si on met sa musique en CC, on doit interdire les utilisations commerciales (y compris un pauvre bandeau de pub sur le site de téléchargement, ou le fait de jouer dans un bar). Donc ça risque de poser problème en demoparty. C'est une expérience temporaire (entre le 1er janvier 2012 et le 30 juin 2013) et on ne sait pas quelle sera la situation après.

Citer
si Hugues Aufray écrit une comptine pour une kermesse, la SACEM ne viendra pas se plaindre.

Si. Même si Hugues Aufray voulait leur donner son accord il ne pourrait pas, mais il pourrait payer à leur place (comme il l'a déjà fait). Enfin, il peut la mettre en CC depuis janvier 2012.

Même pour un anniversaire privé la SACEM devrait être avertie (et éventuellement les droits payés). Source: un employé de la SACEM.
Après leur licensing a l'air moins cher que GEMA.

pas tout capté...en gros les zikos allemand peuvent pas diffuser leurs zik ?

t'ain si c'est ca.... la loose...c'est un zikos allemand pour notre prochaine demo.....

En fait, ça concerne tous les musiciens qui sont enregistrés chez une société de gestion de droits d'auteurs. Si quelqu'un diffuse une de leurs musiques, comme lors d'une compo pendant une demoparty, alors l'organisateur doit payer à la société de gestion de droits concernée. Les musiciens engagés auprès d'une de ces sociétés de gestion de droits ne peuvent pas, et c'est là qu'est le problème releaser de musique dans une autre licence que celle imposée par la société de gestion de droits.
Et, apparemment, la GEMA est bien plus pénible sur ce point que la SACEM.

Et heu, c'est moi ou la distribution de demo normale et les captures pour Youtube tombent aussi sous le couperet ? :o

Tout à fait, il suffit qu'une personne ayant participé à la création de la-dite démo soit affiliée à une société de droits d'auteurs.

<insérez ici tout un tas de râlerie sur les société de gestion de racket organisé que sont ces sociétés />

et ils peuvent vérifier facilement ?
 la on a une zik ou on a l'autorisation du gars et de son label pour utiliser la zik....mais c'est mort quand meme ?

Non.

Je pense que ça fait juste chier si l'artiste est chez GEMA. Mais ça serait pareil en France du moins qu'un artiste a signé chez SACEM... du moins, si il sort en son nom officiel chez l'organisme.

Le pire truc avec des organismes du genre la SACEM c'est qu'ils essayent de raquer partout donc du moment que tu essayes d'organiser un évènement et que tu veux passer de la musique, tu dois payer des droits à cet organisme de gens de peu de bonne foi. Exemple de bars qui doivent, MEME SI CEST PAS DIT QUIL NE PASSE JAMAIS UNE SEULE ZIK REGISTERED CHEZ SACEM (oui allcaps needed), quand même payer parce que bon c'est un bar et il passe de la musique alors forcément on sait jamais voilà droit de passer de la musique.

A voir du côté des articles des gars de dogmazik, ils sont bien callé sur le sujet.


et ils peuvent vérifier facilement ?
 la on a une zik ou on a l'autorisation du gars et de son label pour utiliser la zik....mais c'est mort quand meme ?

Hin hin, ton mec est bien connu? Sinon oubli, ils sont beaucoup les gars inscrits à la SACEM et peu qui réussissent donc génèrent du revenu et donc sont surveillés.