Auteur Sujet: Utiliser du material "pas de chez nous"  (Lu 16106 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Zavié -
"Et pourquoi on ne comparerait pas ? La demoscene est tellement enfermée dans son bocal qu'elle refuse même d'être comparée à d'autres formes d'art ?"

la demoscene ! est un univers pas si petit que ça et pourtant bien cacher,
Pourquoi ?
relativité restreinte, c'est pas tout le monde qui code, pas tout le monde qui écoute autre chose que la radio,

les albums de photo des aliens qui sont convoité par les fans de mystère surnaturel et OVNI ...
Pourquoi personne en entend parler, si ce n'est quelque documentaire superficiel passé sur arte ?

les recherches en entomologie, détaille et recensement des espèces d’arthropode connus !
ont en entend parler ?

les récits d'expérience sous drogue!
ont entend pas parler autant que le dernier superman !

quant ont me parle de musique, vous savez, tu me dis ce que tu aime je te dis ce que j'aime, et si ont aime le même truc alors ont est amis, je vais pas parler de psytranc dark ou d’ambiant ou d'album mystérieux pécho sur le net, sinon je vais être pris pour un alien et ont vas me capturé pour me faire du mal avant de me tué, c'est une réaction classique suite au mysticisme humain

tout ça ne représente que des sujets de collection,
notre cerveau est capable de milliard de possibilité de collection, enfin sens doute beaucoup + que ça mais une collection reste une collection,
c'est l'effet quelle procure qui est significatif,  c'est juste de la conscience, de la dimension, de l'interaction ...

je pense que les démos serons assimiler par le cinéma un jours, quant l'abstraction toléré sera assez large,
tout passe par les ordinateurs, et plus ça vas + ça deviens une nécessité à l'ârt que d'être numérique, un jrs l'ârt sera nécessairement une cognition purement

exemple, faite un site de streaming , qui mélange porno, cinéma, demoscene.
pour ça faudra attendre que la demoscene devienne une authentique vanité, là  elle sorte à peine d'une période de forte genèse donc intensément ârtistique,


je ne joue pas au jeux vidéo, j'ai donc une connaissance réduit de cette univers ârtistique,
toute ces choses sont des relativités et elles se compare absolument, c'est bien souvent la même partie du cerveau qui faite ce type de collection,

comparé ce que vous voulez, mais perdez pas de tête que la demoscène c'est la demoscène, ça sera jamais le cinéma , ça sera jamais du porno ou encore des fiches sur les pratiques médicale au 19ème siècle !
tout ce qui vas se passé ou ce qui c'est passé c'est une naissance  par un chaos d'expérience une phase d'assimilation et une vanité avec quelques limite à repoussé avec challenge-énorme pour certaine rare ârtiste,

une vrais démo c'est pas juste un truc chouette avec la zik du fabuleux destin d’Amélie machin, ça c'est déjà un cliché, c'est déjà de la représentation, et en terme de l'univers demoscene ça na pas un sens important, par contre une démo sur des conflits ârtistique mettant en concepts des aspects de programmation des expériences sonore, des exigences sur le pixel sur le FPS sur des volontés procédural, par ce que la vérité qui sert à cette illusion n'est pas devant une caméra mais bien la machin , le code, même la musique c'est du code , des bytes, si je fait une démo c'est pas pour faire un film, rien à voire, mais bien sur ça reste une perception ... comparaison émotion ..
c'est typiquement le cas du px-ârt , ça na rien à voire avec du photo-collage !

laissé le cinéma où il est ,
ce qu'ont fait reste un ârt obscure, et ça c'est magique, ça c'est génial, les gens connaisse pas et alors c'est pas une mauvaise chose, je veux pas que la demoscene ressemble au cinéma, même si pouët se compare à allociner





 

La demoscene ne fait pas parti de cette branche de l’informatique dans laquelle le partage de connaissances et de culture y est important ?
Heureusement que tu ne faisais pas de démo dans les années 90 toi :)


Citation de: Graindolium
[…] une vrais démo c'est pas juste un truc chouette avec la zik du fabuleux destin d’Amélie machin […]

Han putain ce que j’ai ri :D

Citation de: MooZ
Heureusement que tu ne faisais pas de démo dans les années 90 toi :)

Non en effet, j’étais encore un mioche ;) Mais de ce que je connais de la demoscene aujourd’hui c’est bien le partage de connaissances et l’entre-aide qui la caractérisent le mieux à mes yeux. Il suffit de voir les quelques threads j’ai postés dernièrement sur pouët : des tonnes de liens sont tombés, je ne sais même pas où donner de la tête ! Du coup j’ai l’impression que pas mal de monde continue à vivre ou garde des habitudes de « l’époque » – parce que c’était mieux avant – alors que les choses évoluent ! Je pense que la question ne se pose pas si quelqu’un viole un droit d’auteur ou un copyleft. Mais dans le cas d’une autorisation, j’ai du mal à comprendre vos arguments quand vous dites que ce n’est pas juste, ou que ce n’est pas l’esprit demoscene.

Faut ptete que tu réalises que les groupes étaient formé d'adolescence dans la fleur de l'age, avec l'ego qu'il fallait (pas), et l'envie de détruire toute concurrence :)
Mais surtout avant, c'était différent parce qu'il fallait des trackers, tu étais obligé de travailler avec des "gars de la scene".

d'un autre coté t'avais pas non plus trop le choix...le  mp3 n'existait pas  ;D

Oui c'est un peu ce que je sous-entendais: "yavait que ça"; et les seuls zikos qui bossaient avec des trackers avaient 90% (chiffre sorti tout droit de mon cul) de chances de venir de la scene.

Et y a encore plus longtemps, les sceners se déplaçaient de village en village avec luth et tambourin pour montrer leurs dernières prods.

Et à cette époque, les coders faisaient moins les malins!

d'un autre coté t'avais pas non plus trop le choix...le  mp3 n'existait pas  ;D

Déjà t'étais un alien quand tu utilisais octalyzer! :D
Tu recevais par boite aux lettres une disquette avec une démo de 1990..... en 1993 ! :)
et le lendemain tu recevais une démo de 1993 sortie à la démoparty de la semaine d'avant (ouais y'avait des bons et des mauvais swappers! :p) Encore un truc qui a disparu... Les swappers... Tout les groupes en avaient :)
Tu utilisais le minitel pour "chatter" entre sceners.

Et désolé, mais tout n'étais pas rose non plus à l'époque. Chacun voulait tirer son épingle du jeux et se faire embaucher par une boite en n'hésitant pas à déglinguer les autres....
A l'aire d'internet, normal que les demogroups ne soient plus des "bandes de potes" du lycée habitant le même village....

Ca marche plus par affinité artistique. J'aime autant regarder une démo comme "chromosphere" et "5 faces" mais pas du tout pour les mêmes raisons. Une va me parler émotionnellement et l'autre techniquement. C'est ça aussi la magie et la diversité.

Donc, je trouve pas plus mal que la scène soit un mélange de "pros" ou d'amateurs qui codent ou zikent dans des démos pour le fun, pour repousser quelques limites, faire un truc (pseudo)-artistique ou autres s sans les contraintes du boulot et sans arrière pensée vu qu'on est tous plus ou moins établis dans la real life.



faut s'eclater pi c'est tout :) et tout le reste suit ! bon ok ma mes scores dans les compos ^^