Auteur Sujet: Quand ça fait "tilt" dans la tête d'un proviseur  (Lu 794 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

Vous savez bien sur tous, que depuis que le mal règne en france, on vire très massivement toute l'éducation, toute la recherche, toute la santé, etc,... bref c'est nécessaire si l'oligarchie veut baisser les impôts de leur minorité d'ultra riche, et rembourser des millions au titre du bouclier fiscal (et encore 100 fois plus au titre des niches fiscales, les médias n'en parlent pas, j'en reparlerais.) aux béttencourts, aux lagardères, aux bolorés, aux bouygues, aux pinaults. D'autre part, moins d'éducations égalitaires, ça rends les gens pauvre plus cons et manipulable, du coup, ben par example, après ils peuvent aller bosser en régie comme des poulets aux hormones, (mais je m'égare).... ça vous devez savoir.

 Vous ignorez sans doute par contre les détails ignobles et révoltants que prennent la forme de ces dégraissages vichistes... ( je dis vichiste à cause de la culture révoltante de la dénonciation qui va avec ce qui suit.).. On peut aussi faire un parrallèle avec le boom des suicides dans les entreprises privatisées en france.

Il est très très rare de voir un des rouages de la machine à détruire prendre conscience et s'indigner
Citer
Lettre de Michel Ascher à M. le Ministre de l’Education nationale:
Michel Ascher est proviseur honoraire dans un lycée à Lille. Cette lettre aborde la question des suppressions de postes dans l’Education nationale. Elle explique les motifs de son renvoi à Luc Chatel des diplômes de Chevalier et d’Officier des palmes académiques qui lui avaient été décernés.
La lettre, datée du 22 décembre, est reproduite ci-dessous.



 ... Pour aider ceux qui ont du mal à analyser les longs textes, la phrase importante à retenir était bien (mais oui !):
Citer
Aujourd'hui quand je découvre que les Recteurs des Académies se verront attribués une prime allant de 15000 à 22000€ par an s'ils parviennent à supprimer le plus de postes possible ou, mieux encore, s'ils osent fermer purement et simplement une dizaine d'établissements par Académie je ne peux rester sans réaction devant un tel cynisme.

 !!! Voilà, alors la mauvaise nouvelle, c'est la confirmation que ces s*l*es p*te de dr**te sont vraiment capable de tout,
et l'autre très très mauvaise nouvelle..., c'est que le seul mode d'action de résistance que peut trouver aujourd'hui "une personne aussi intellectuelle et responsable qu'un proviseur", c'est "de rendre son pin's".... ridicule.

 Il y a vraiment une guerre de classe, et nous sommes attaqués.