Auteur Sujet: Geekopolis 2013  (Lu 10501 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

En tout cas le moins qu'on puisse dire c'est que la discussion est malgré tout enrichissante, de mon point de vue en tout cas.

Que le terme geek soit fortement connoté et diversement interprêté est un peu un truisme, et du coup on se retrouve avec
des batailles sémantiques de cet ordre. Personnellement j'ai aussi un peu de mal à me situer par rapport à ce terme et
lors des différentes réunions de longs débats ont eu lieu quant à l'interprétation de certaines activités au regard du thème
du festival.

Je ne pense pas que l'on puisse plaire à tout le monde dans ce festival, ce qui n'est d'ailleurs pas forcément le but. Nous
avons vocation à chercher à présenter notre version de la culture geek, généralement assez en décalage avec l'étiquette
que colle les médias et que n'importe quel ado utilisateur de facebook et détenteur d'un skyblog revendique d'un air hautain
du haut de son orthographe déplorable et à peine lisible.

De fait nous avons déjà des contacts au niveau robotique et des compétitions prévues sous la forme de courses de robots.
De même au niveau scientifique pur, plusieurs chercheurs viendront présenter des expériences pratiques de supraconductivité.

L'objectif est aussi de faire rêver en mélangeant les genres de telles sortes que les festivaliers puissent découvrir certains domaines
moins connus d'eux, et je pense personnellement que la création artisitique à base de programmation informatique pure est une
vitrine intéressante. D'accord le péquin moyen ne comprendra certainement pas grand chose aux explications de tel effet produit
par tel algo mais il reste néanmoins un aspect esthétique indéniable à même d'être apréhendé par la plupart d'entre nous.

Le contenu et la forme qui pourra être proposé par ceux qui veulent y participer sera de toute manière décidé par vous. Nous nous
contentons de mettre à disposition les lieux et les moyens dont nous pouvons disposer.

-- farth

ont avaient saisi , moi j'aime bien l'idée !  :)

dsl pour avoir dis "avoir un temps de parole limité et adressé à des cons qui en ont rien à foutre",

A regarder le site, J'ai tout de même l'impression que, sans être kikoolol, l’événement est réellement geek dans son acception la plus courante.
C'est à dire : Avec des animations autour de cette grosse daube de Star Wars et des tas de références à des mangas à la con. Un petit peu de steampunk pour faire style et on a une bonne synthèse de ce que Kaneel a vomi en début de topic. Un coup de Nyan Cat ou autre meme et on est au top du top !

Mais mon but n'est pas uniquement de dire que c'est une manifestation pour crétins, restons constructifs, n'est-ce pas ?

Pour coller avec le concept Geekopolis, 2 aspects de la demoscene me semblent en cohérence :

  • Le côté Allemand
La demoscene allemande est spécialiste des trips glauques et bourrins sur de la trance-core musette à base de gabber issu des hauts fourneaux de la Rhur. Une projection de démos allemandes (ou de Cocoon si on veut rester Français, mais c'est moins typique) est donc toute indiquée. Si tu veux une liste, n'hésite pas. La présence de quelques allemands obèses à moustache style duvet serait un plus.

  • La scene rétro
Quoi de plus "geek" que ces gens qui codent des exploits techniques sur des machines vieilles de 30 ans ? Bien que le Commodore 64 soit très présent dans la scène allemande, je crains qu'il ne soit pas possible de faire coup double facilement. C'est plutôt du coté de la Hollande ou du Danemark qu'il faudra se tourner. Mais le coder des flandres sort rarement de sa tanière. Un reportage sur la X Party et quelques démos C64 stylées feront sensation auprès du badaud. D'autant plus si celles-ci sont lancées sur une vraie "breadbin". Là encore, si tu veux une liste on peut t'aider. Il y a, à Paris, plein de gens qui savent faire tourner un C64 et y lancer une image de disque .D64. Il y a aussi des ataristes/amigaistes, mais c'est plus cheap et ils ne pensent qu'à boire...


Non je persiste hein : Farth doit être super heureux d'être venu poster sur ce forum.

En fait je trouve même ça étonnant qu'il se soit pas encore fait traiter de nazi...

En tout cas, ça donne envie de proposer des trucs sur le forum vos réponses !  :(
+1

Franchement je suis étonné de ces critiques a deux balles envers Geekopolis (le nom, les autres contenus...).
Parce que le premier problème de la demoscene c'est justement que personne regarde les démos... pas d'audience => pas de créations
Farth propose justement de toucher d'autres publics et on lui répond de manière hautaine et méprisante.
Ou comment se tirer une balle dans le pied.

Il me semble que le passage de demos sur une certaine chaine ""geek"" n'a pas du tout aidé "la scene".
 
Mais au final, faites comme bon vous semble si ça ne vous dérange pas d'être associés à des weaboos et autres starwars-freaks (:D)
Mon avis compte peu et j'ai complètement lâché (tel un lache oui oui) la "scene" ce qui fait de moi un renégat haineux ou, au mieux, un gros troll.

Juste comme ça: des gens regardent des demos mais ils veulent pas en faire.

Citer
Mais au final, faites comme bon vous semble si ça ne vous dérange pas d'être associés à des weaboos et autres starwars-freaks

Non seulement ça me dérangerait pas mais en plus si des démos passaient sur France 2 à l'heure du repas  :D  peut-être que pleins de gens qui savent faire des démos mais ne veulent pas reconsidèreraient la question.

Mais bon dans la demoscene on vaut BIEN mieux que des gens passionnés de couture qui font des costumes n'est-ce pas ? Faire des trucs c'est passé de mode, il vaut mieux écrire des rants, et d'ailleurs on veut pas connaître leur culture qui doit être tellement merdique. L'essentiel c'est de pouvoir parader avec un haut de forme de dernier aristocrate du numérique.

(edit: c'est pas personnel, je suis énervé) (edit2: OMG un troll qui a bien réussi)

Franchement je suis étonné de ces critiques a deux balles envers Geekopolis (le nom, les autres contenus...).
Parce que le premier problème de la demoscene c'est justement que personne regarde les démos... pas d'audience => pas de créations
Farth propose justement de toucher d'autres publics et on lui répond de manière hautaine et méprisante.
Ou comment se tirer une balle dans le pied.

Pourquoi à 2 balles les critiques ? Si on le ressent comme ça on a le droit d'exprimer son avis ? Ou la scène française est-elle devenue un sanctuaire de la bienpensance geek ? De plus même si le ton est badin, mes recommandations me paraissent tout à fait valables.

Je ne suis pas certain que la demoscene ait des problèmes, au nombres desquels le premier serait le manque de visibilité... Sur quelles études bases-tu ton analyse ?

En 1992 il n'y avait ni internet, ni 1 ordinateur dans chaque foyer mais on arrivait a faire des parties à plus de 500 personnes en France et à plus de 2000 personnes (sceners uniquement) au Danemark. De France il fallait louer 3 cars pour amener tous les motivés pour The Party.
Aujourd'hui, des démos passent sur Arte, des reportages sur la scene et les parties passent sur des médias mainstream (chaînes nationales) ou ciblés (Nolife-tv, etc.), les parties ont des sites internet, des pages et des évennements facebook... Et pourtant, ça fait très longtemps que je n'ai pas vu une party à 500 personnes.

Les démos ne sont pas regardées par personne, il suffit de voir le nombre de vues de certaines sur Youtube.

Les problèmes s'il y en a ne sont pas dans la visibilité. J'ai une autre théorie concernant le manque de dynamisme de la scene, mais ça sera peut-être pour un autre post.
Et puis quand bien même ? La plupart des démos ne sont pas faites pour le grand public mais avant tout pour le challenge entre pairs de la scene.

Si tu tiens encore à cette idée d'élargissement de l'audience, il y a à mon avis, bien d'autres moyen de toucher d'autres publics que de se voir enfermer dans une image qui ne colle pas vraiment à la réalité de ce qu'est la demoscene : cette espèce de folklore infantilisant qu'est la ""culture" geek".

Et puis pour une fois que je suis d'accord avec Kaneel, ça méritait d'être souligné !

Pourquoi à 2 balles les critiques ? Si on le ressent comme ça on a le droit d'exprimer son avis ? Ou la scène française est-elle devenue un sanctuaire de la bienpensance geek ? De plus même si le ton est badin, mes recommandations me paraissent tout à fait valables.

Ben oui c'était badin et ça m'a bien fait rire. Mais alors ça se lit comme "on veut juste nous récupérer, non merci" et je trouve que c'est balot parce que peut-être plus simplement ils veulent montrer des démos.


La plupart des démos ne sont pas faites pour le grand public mais avant tout pour le challenge entre pairs de la scene.

OK, pas mal de démo sont comme ça en effet, et admettons que l'avis des pairs (ou mieux de Smash ou Navis ;) )compte plus que l'avis du public.
Mais du point de vue de ceux qui ont fait une demo, ça leur apporte quoi d'avoir moins d'audience ? Rien, c'est strictement négatif.

C 'est comme les upvotes sur pouet.net: on sait que dans l'absolu c'est pas très important, mais dans le fond on est vachement content qu'ils soient là...

Citer
Aujourd'hui, des démos passent sur Arte, des reportages sur la scene et les parties passent sur des médias mainstream (chaînes nationales) ou ciblés (Nolife-tv, etc.), les parties ont des sites internet, des pages et des évennements facebook... Et pourtant, ça fait très longtemps que je n'ai pas vu une party à 500 personnes.

J'ai au contraire l'impression que c'est un sujet absent des programmes télé. Personne a passé Quite - zeo-x-s par exemple, alors que c'est une tuerie.


Citer
Les démos ne sont pas regardées par personne, il suffit de voir le nombre de vues de certaines sur Youtube.

Relativement a une video de chat ou quoi c'est pas forcément beaucoup. Après oui certaines démos font dans les centaines de millier de vues ce qui est bien.
J'ai pas de données scientifiques. C'est mon ressenti, j'aurais du dire "je pense".



Citer
Les problèmes s'il y en a ne sont pas dans la visibilité. J'ai une autre théorie concernant le manque de dynamisme de la scene, mais ça sera peut-être pour un autre post.
Effectivement il n'y a pas de raison unique, mais je pense que l'audience y fait quelque chose et que c'est dommage.


Citer
cette espèce de folklore infantilisant qu'est la ""culture" geek".
Ca me gène autant que toi, mais on ne peux pas reprocher ça a des organisateurs de festivals, qui en plus sont eux aussi énervés par ce terme appliqué a tout.
Quelque part il y a un fond de vérité dans cette culture qui serait commune, et puis je sais pas, avant que tout le monde soit appelé geek ça me dérangeait pas d'être appelé geek après tout.


Je ne me sens pas spécialement maltraité ici. J'ai bien conscience que le terme geek puisse
choquer certains. A titre personnel d'ailleurs, il y a de nombreux aspects de la "culture geek"
dans laquelle je ne me retrouve pas et qui sera bien présente dans certaines parties du
festival. En revanche, pour tout ce qui concerne le quartier traitant des sciences et hautes
technologies, je me sens plus à mon aise. Du coup, je ne rejette pas en bloc le festival
et je préfère me concentrer sur ce qui m'intéresse.

Pour la petite histoire, j'ai découvert le milieu des demos au début des années 90 en cotoyant
un demomaker qui travaillait en assembleur sur 386. Je suis donc juste un amateur et je ne
cherche pas à absorber quoi que ce soit. Simplement j'apprécie et j'admire le travail fait
et je souhaite pouvoir le faire partager à d'autres qui ne sont pas forcément connaisseurs.

Et sinon j'apprécie le débat et les échanges qui ont lieu ici.

-- farth

Ben oui c'était badin et ça m'a bien fait rire. Mais alors ça se lit comme "on veut juste nous récupérer, non merci" et je trouve que c'est balot parce que peut-être plus simplement ils veulent montrer des démos.

+1

Moi je vois ça avant tout comme un mec qui vient et dit "les gars on aime bien ce que vous faites, ça vous dit de venir ?" ce qui est quand même plutôt sympathique...

Quand au public, c'est toujours bien d'en avoir, et je pense justement que le public de Geekopolis peut être un peu + réceptif que la moyenne.

Ce n'est certainement pas le seul problème de la scene, mais ça en est un je pense. J'ai déplacé la discussion "scene" sur un autre topic : http://bbs.demoscene.fr/blabla/future-state-of-the-scene/ (je vais y répondre :p, avec notamment pourquoi je pense que l'outreach est important, aussi).

Aussi, libre a chacun de répondre aux invitations pour montrer SA vision de la scene (et pas dire "non mais ils veulent des barbus nostalgiques"). C'est quand même très différent une invitation type "carte blanche" d'un reportage TV (où là effectivement les journalistes peuvent monter et contextualiser un peu comme ils veulent).
Bref de manière générale, si on veut que ça soit des demos qu'on estime de qualité qui soient montrés... la meilleure solution/réaction reste de se proposer de participer à la sélection du demoshow :).

Heureusement que farth n'est pas susceptible en tout cas, merci ;).



Le truc, c'est que même quand c'est un festival d'art numériques qui nous invite (je vois pas trop ce  qu'on peut faire de plus proche de la demoscene hors demoparty... mais bon yen a surement qui font dire que le peuple de l'herbe c'est trop mainstream ;)), ben ya peu de réaction "motivée" des sceners.
Et du coup, pour cette raison précise, ben ça se fait pas pour Electrochoc (j'ai eu la news hier).
Et moi je trouve que c'est quand même très con d'avoir loupé cette opportunité (montrer des demos à un nouveau public, la légitimité associée au festival, etc...).


Bref, j'espère qu'il y aura un demoshow à Geekopolis et que vous serez tous là ! :D

Hello,

Des gens motivés pour tenir un stand demoscene à Geekopolis cette année ?