Auteur Sujet: What you hear is what you deserve  (Lu 2489 fois)

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet


M'en vais commenter au fur et à mesure que j'écoute. J'ai la "Fièvre" et on est même pas samedi soir. A partir de 2:44, moins d'instruments ; mes oreilles discernent bien. Ton morceau m'émeut cher Kaneel. L'"Amertume" dans le calme. La fin est inattendue, originale. Quelle "Vaillance". Le son string01 derrière me convainc à mort. Le glitch aussi dans les 40 premières seconde ; j'espère que tu ne vas pas trop en mettre. Trop cool le lead. Et c'est bien miXé. "Et se redresser" me redresse un peu ; on dirait que le morceau est un peu plus fort que les autres. Ah bon dieu de mastering. La je réalise que c'est de la musique plus intellectuelle que dansante. Mais je n'étais pas venu chercher autre chose. Le kaneel s'énerve "A coup de poing" ! Il a raison. C'est épique 'un peu', non, plutôt industriel, un truc à la "The Hit". Faudrait des images, un film. kaneel doit faire de la BO. L'arpège me plaît. Je l'ai dit, c'est bien mixé. Il y a une nappe de trop. Les poings s'embrouillent un peu. Mais, c'est le but recherché ; c'est moi qui n'avais rien compris. Je respire, "Aspiration", sorte de music box dissonante. C'est original, comme d'habitude. C'est funeste sans être morbide. Un arpège joyeux. Les notes se mélanges. Il doit être triste. "Désescalade" Ca y est, j'ai trouvé, il y a une touche Ital Tek dedans. kaneel a élargi sa palette, c'est sûr (pas moi). Il est dans la cour des pros, c'est clair. Un glissé démo scénique, hé hé, on ne peut trahir ses influences. Impeccable morceau. Ah, maintenant, "Vous piétiner" inclut un groove sympa, un peu DJ. J'ai du mal à suivre la mélodie. Mais sait-il où il va ? A 3:02, je suis dans le brouillard. kaneel m'a piégé, avec plein de "Sinistre sincérité". Ce mec est insondable. Jolie arpège à 1:50. Je préfère quand il est mélancolique consonant. Il y a plein de beaux sons dans ce dernier morceau. Voilà, j'ai pris ça ici.

Merci Ulrick d'avoir jeté une oreille :)
Et belle façon de laisser l'album défiler, je pense que tu as saisi le thème principal: Des morceaux plus "vrais", et plus "rentre dedans", moins de "blabla" aussi (du moins, c'est comme ça que je l'ai pensé)
Enormément de temps passé sur le mixing, beaucoup de travail sur les synthés (encore une fois, l'avantage du hardware pour aller plus vite et sortir sa tête de l'écran)

Et un beau mastering par un copain (makunouchi bento)